LisezLaScience – 10 – Le Temps (qui passe ?) d’Étienne Klein

Lors du dernier épisode de LisezLaScience, j’avais parlé du livre de Trinh Xuan Thuan “Désir d’Infini” où il nous parlait de l’Infini, et de sa présence dans l’Histoire de l’Homme, que ce soit en philosophie, en mathématiques ou en physique et plus particulièrement en astronomie, sujet de prédilection de l’auteur.

L’épisode d’aujourd’hui, le numéro 10, devait être consacré à “La Structure Des Révolutions Scientifiques” de Thomas Kuhn, mais comme j’ai pris un peu mon temps pour écrire un nouvel épisode et que le Café des Sciences a mis en place une semaine thématique sur “Le Temps”, je me suis dit qu’il serait intéressant d’y participer et de partager avec vous une de mes lectures : “Le Temps (qui passe?)” d’Étienne Klein.

Étienne Klein est sûrement l’un des experts français de la question qui sache le mieux en parler autant du point de vue scientifique, mais aussi du point de vue philosophique. Dans cet ouvrage, une sorte de compte-rendu d’une conférence données à des enfants, il a décidé de répondre à des questions que ces derniers se poseraient à son propos et il y répond pour essayer d’éclairer ces chères têtes blondes sur ce sujet, un brin complexe à traiter de but en blanc 🙂

Le temps (qui passe?) Étienne Klein crédit : Bayard http://goo.gl/Hk7x8M

Le temps (qui passe?) Étienne Klein crédit : Bayard http://goo.gl/Hk7x8M

Sommaire

  • Quelques mots sur Étienne Klein
  • Le livre “Le Temps (qui passe?)”
  • Un livre qui n’a rien à voir
  • Un livre que j’aimerais lire
  • Plugs

Un auteur

Étienne Klein By Rémy François2 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], via Wikimedia Commons

Étienne Klein By Rémy François2 (Own work) [CC BY-SA 3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)%5D, via Wikimedia Commons

Étienne Klein, un physicien que vous avez, si vous vous intéressez un peu à la physique, sûrement déjà entendu parler à la radio, vu à la télé, ou lu dans un livre. Vous n’avez pas pu passer à côté de lui quoi … enfin … les plus troglodytes d’entre nous ont peut-être pu passer à côté. Mais cet épisode est là pour comblé ce manque !

Né en 1958 un 1er avril (et oui! Mais c’est moins ouf que Gérard Darmon qui est né un 29 février!) selon sa page wikipédia ou encore sa page chez les Presses Universitaires de France, ce jeune homme a foulé les bancs du Lycee Louis-Le-Grand et ensuite ceux de l’École Centrale de Paris avant d’obtenir son DEA de physique théorique en 1982. Directeur du Laboratoire de Recherche sur les Sciences de la Matière au CEA où il a fait toute sa carrière, il est passé maître dans le traitement de la question du temps en physique et même en philosophie! Cet expertise n’est d’ailleurs pas juste basée sur ses diplômes de physicien, mais aussi sur un doctorat en philosophie des Sciences qu’il obtint en 1999 et qui lui permet d’avoir cette double compétence. C’est une chose rare il me semble parmi les femmes et hommes de science, d’allier philosophie et science dans l’étude d’un domaine.

Si l’on s’intéresse aux diverses activités d’Étienne Klein on peut notamment citer ses travaux de recherche comme ceux autour du LHC ou encore ses multiples enseignements à l’École Centrale de Paris que ce soit en physique des particules, en philosophie des sciences, ou encore en simulation pour l’INSTN.

On peut aussi bien sûr citer ses autres activités comme la chronique qu’il anima sur France Culture nommée “Le monde selon Étienne Klein” ou encore son rôle en tant que membre du Conseil Scientifique de l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) et de l’Académie des Technologies et du Conseil d’Orientation de l’Institut Diderot.

Mais si l’on parle de lui sur LisezLaScience c’est aussi pour ses ouvrages de science. Et de ce côté-là, on peut dire qu’il a été prolifique ! Plus d’une trentaine d’ouvrages dont certains attendent, la poussière sur leurs reluires parfaites, dans un étagère ou un chevet chez moi que je les ouvre et les lisent amoureusement. Parmi ces livres, on peut notamment citer : “Le Temps et sa flèche” (1993) dirigé conjointement avec Michel Spiro (un ouvrage reprenant les actes du colloque associé), “Les tactiques de Chronos” (2003), “Le facteur temps ne sonne jamais deux fois” (2007), “Discours sur l’origine de l’univers” (2010) ou encore “En cherchant Majorana, le physicien absolu” (2013). Concernant ce dernier livre, si vous chercher quelque chose à lire à propos de Majorana en plus, je vous propose celui écrit par le Dr Éric Simon (il faudra vraiment que je finisse de monter son interview pour un prochain épisode). Jetez-vous dessus !!!

Une bonne présentation d’auteur sur LisezLaScience ne serait pas complète sans la liste des distinctions qu’Étienne Klein a reçu. Et elle est plutôt longue ! Depuis les années 1990, il a notamment reçu : le Prix Jean-Perrin de popularisation de la science de la Société Française de physique en 1997, le Prix Jean-Rostand en 2004 remis par le Mouvement Universel de la Responsabilité Scientifique pour un auteur d’ouvrage de vulgarisation scientifique en langue française, et il a aussi été nommé Officier puis Commandeur dans l’Ordre des Palmes Académiques en 2006 puis en 2014. Entre autres.

Donc, c’est Étienne Klein quoi. Grosse culture, vie scientifique riche et prolifique et des ouvrages indispensables à lire si l’on souhaite en savoir un peu plus sur le temps par quelqu’un de calé dans le domaine !

Un livre

Avant-propos

Ce livre fait partie d’une collection nommée “Les petites conférences” et éditée chez Bayard. Comme expliqué dans la préface du livre d’aujourd’hui, cette collection est dirigée par Gilberte Tsaï. Auteur, metteur en scène et directrice du Centre Dramatique National de Montreuil de 2000 à 2011, elle a mis en place ces fameuses conférences pour, je cite, “Réunir grands intervenants et petits auditeurs autour de thématiques choisies telles que la beauté (Jean-Luc Nancy), le métier de grand reporter (Florence Aubenas), la mode (Marie-Josée Mondzain) ou encore l’avenir de la vie sur terre (Hubert Reeves)” comme expliqué sur le site du manège de reims concernant une “petite conférence” traitant des cinq sens avec l’écrivain Jean-Christophe Bailly.

On peut d’ailleur retrouver la liste des ouvrages de cette collection sur la page associée de Bayard et il y a vraiment plein de choses intéressantes comme “A quoi sert la science?” avec Jean-Marc Lévy-Leblond, “Le fini et l’infini” d’Alain Badiou ou “La Monnaie, pourquoi?” avec Jean-Claude Trichet. Il y a encore plein d’autres choses, je vous laisse fouiller !

Donc le principe de ces conférences est le suivant : une personnalité pertinente sur le domaine choisi répond à des questions d’enfants ayant plus de dix ans d’une manière qui se veut, enfin je pense que c’est l’idée, le plus simple et le plus compréhensible pour les enfants qui posent les questions. C’est quand même parfois quelque chose de plutôt compliqué, parce que les réponses aux questions peuvent être abstraites et il faut arriver à simplifier pour des enfants qui n’ont pas le bagage scientifique pour certains niveaux d’explication. Mais nous allons voir plus loin ce qu’il en est pour Étienne Klein.

La revue

Le livre est relativement court, et donc, étonnamment, la revue sera plus courte que d’habitude.

Étienne Klein a construit, pour cet ouvrage, une sorte de discussion où il entrecoupe son dialogue des questions qui lui sont posées afin de donner un cheminement qui soit agréable à lire. Cela donne finalement quelque chose d’intéressant et il est même drôle de voir, dans l’enchaînement des questions, que parfois des élèves en ont posé certaines qui semblent soufflées. Je ne sais pas comment l’expliquer, mais les questions ont du être écrites avec Étienne Klein pour arriver à avoir des choses qui ont du sens et qui soient pertinentes, tout du moins que les réponses associées soient intéressantes. On imagine assez bien les élèves se creusant la tête pour trouver des questions à poser à un physicien et philosophe renommé. Tout en candeur.

Le livre est en fait écrit en deux parties : une première qui est plutôt la vision d’Étienne Klein des questions qui peuvent légitimement se poser concernant le temps comme “D’où vient que le temps passe? Et passe-t-il vraiment ?” qui sont assez philosophiques et en même temps que se retrouvent très ancrées dans la physique sur la question de la définition d’un instant de temps par exemple. Il aborde aussi notamment ce qu’Albert Einstein a pu dire sur la question du temps ou sur l’analogie souvent prise du temps qui passe comme un fleuve qui coule.

Dans la seconde partie nous en arrivons effectivement aux questions/réponses entre les enfants (jeunes pourrait peut-être mieux correspondre, je ne suis pas sûr du terme le plus approprié) et Étienne Klein. Les questions sont intéressantes, il y en a des très variées qui vont de savoir si on peut mesurer la vitesse du temps, si les photons voient le temps passer ou quand est-ce que la fin du monde arrivera! Un peu de tout.

Le truc intéressant dans tout cela c’est qu’Étienne Klein essaie de se mettre au niveau des élèves et ne cherchent pas à leur raconter n’importe quoi histoire de les enfumer (si je puis dire). Il y a par exemple un enfant qui cherche à savoir si “Dieu porte une montre”. Outre qu’Étienne Klein explique qu’il lui sera compliqué de savoir ce qu’il pourrait porter au poignet si il en avait un, il concède qu’il ne sait pas quoi répondre à cette question. D’autres questions sont plus complexes comme celle où l’enfant cherche à savoir l’impact d’évènements, qu’il provoquerait dans le passé, sur le présent si celui-ci était modifié par voie de conséquence. La réponse est un peu difficile, mais j’ai eu l’impression qu’Étienne Klein a eu un peu de mal essayé d’expliquer ce qu’il en était et s’est retrouvé à devoir mettre en avant le principe de causalité pour justifier qu’il ne serait pas possible de modifier le présent que l’on connait en allant dans le passé.

À priori il est compliqué d’expliquer des concepts qui nécessitent un certain bagage scientifique de base à des personnes ne le possédant pas. Encore plus quand ces explications sont parfois entrecoupées de références philosophiques, d’un grand intérêt sans aucun doute, mais qui peuvent être encore plus obscures pour quiconque n’ayant eu l’occasion d’aborder la philosophie dans son cursus scolaire. Et je ne parle pas des explications qui parfois vont jusqu’à citer les temps, durées et énergies de Planck (dans le genre de concepts incompréhensibles sans comparaison pour des pré-adolescents avec des choses qu’ils connaitraient, je pense qu’on peut faire difficilement mieux).

En conclusion

Finalement, un livre, plutôt rapide à lire, qui essaye, autant que faire se peut, de simplifier toutes ces choses complexes! Mais j’ai l’impression que malgré les efforts d’Étienne Klein, cela a été compliqué de le faire car les explications données me semblent parfois plus destinées à une assistance qui dispose déjà de connaissances en physique et/ou sur le sujet.

Je suis bien peu de choses pour conseiller Étienne Klein, mais j’aurais été preneur, si j’avais été un enfant participant aux questions ou même juste présent pour entendre les réponses, de comparaisons, quand il est question de données/concepts physiques, pour arriver à se forger une idée, même lointaine de ce dont il est question. Rester terre à terre et multiplier les exemples issus de la vraie vie aurait été le bon plan à suivre et je pense qu’Étienne Klein a tenté autant qu’il pouvait de suivre ce chemin.

Et finalement je pense qu’il aurait été pertinent d’en savoir un peu plus sur la façon dont les enfants ont perçu les questions, comment ils ont compris les réponses et les explications données par Étienne Klein. Il aurait aussi été intéressant d’en savoir un peu plus sur l’assistance: quel était l’age des enfants, combien étaient-ils, comment s’est passée la rédaction des questions, etc.

Il s’agit en effet d’une expérience assez sympa, et sûrement très enrichissante, de mettre des enfants face à des scientifiques de la trempe d’Étienne Klein et d’engager cet échange de questions/réponses. Il est juste dommage de ne pas en savoir plus.

En tout cas je suis preneur de retours de personnes ayant tenté la lecture de ce livre avec leurs enfants pour voir ce que cela donne, comment ils comprennent les choses, etc et si finalement je ne suis pas trop dur avec Étienne Klein!

Un livre qui n’a rien à voir

Flatland (Edwin A. Abbott). Éditions 84. Crédit goodreads : http://goo.gl/9RCMhF

Flatland (Edwin A. Abbott). Éditions 84. Crédit goodreads : http://goo.gl/9RCMhF

“Flatland: A Romance of Many Dimensions” est un roman, ou plutôt une allégorie (selon Wikipédia) qui fut écrite en 1884 par monsieur Edwin A. Abbott. Cette histoire est celle d’un carré nous racontant la vie dans le plat pays (en deux dimensions), ses coutumes et la manière dont il découvre LineLand, le pays à une dimension, PointLand le pays sans dimension (et avec un seul habitant, le pays lui-même), ainsi que SpaceLand, le pays à trois dimensions. À travers cette histoire qui pourrait passer pour un délire de mathématicien, certains voient d’autres choses comme “la sortie de la caverne, voire le cheminement de Don Quichotte, l’hidalgo de Cervantes” (cf la page wikipédia de Flatland) ou encore une critique de la société anglaise de son époque (comme l’explique d’ailleurs amy Farrah Fowler à Sheldon Cooper dans la série The Big Bang Theory). En dehors de certains aspects à la limite du machisme (les femmes sont au ban de la société), beaucoup voient dans cet ouvrage une certaine avancée théorique concernant les dimensions supérieures et la manière de les considérer (plutôt visionnaire à l’époque).

C’est facile à lire, intéressant pour comprendre le travail réalisé pour imaginer ce que serait la vie dans un univers à deux dimensions, et quand on sait que c’est censé être une critique de l’époque victorienne on tente, tout au long de l’histoire, de deviner les liens cachés qui pourraient exister.

Un livre que j’aimerais lire

The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark (Carl Sagan). Ballantine Books. Crédit goodreads (http://goo.gl/h4Wydy)

The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark (Carl Sagan). Ballantine Books. Crédit goodreads (http://goo.gl/h4Wydy)

 

Comme livre que j’aimerais lire aujourd’hui je vais citer “The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark” de Carl Sagan. Publié en 1995, l’objectif de l’auteur était, à travers ce livre, de pouvoir permettre aux personnes qui le lirait de pouvoir savoir comment apprendre à avoir un esprit critique et sceptique. Selon Sagan, il est important que les personnes qui sont mises face à des propositions à l’allure scientifique, sachent arriver à déterminer via une étude critique et/ou sceptique des arguments et des données qui leur sont présentées si cela relève plus du fait scientifique ou des pseudo-sciences.

Pour certains cet ouvrage est l’une des pierres angulaires du mouvement sceptique contemporain et se doit donc d’être lu pour disposer des armes susceptibles de nous aider à différencier faits scientifiques et pseudo-sciences. Je crois que je ne peux pas passer à côté de ça ! À noter que cet ouvrage a sûrement été l’inspiration de la collection de livres sceptiques nommée “Une chandelle dans les ténèbres” et mise en place par Henri Broch aux éditions Book-e-book.

Plugs et liens évoqués

Conclusion

Et voilà le 10ème épisode (non Hors-Série) !

Pas si mal pour un truc débuté sans vraiment savoir dans quoi j’allais me lancer ! En tout cas je suis preneur de tous les retours que vous pourriez avoir, que vous ayez aimé ou pas, n’hésitez pas à me le dire! Envoyez-moi des e-mails, des commentaires, des like sur la page Facebook, des tweets, des retweets, n’importe quoi qui puisse servir à l’isolation contre le froid, ou l’oeuvre complète de Bill Bryson si jamais elle vous encombrait et que vous préféreriez vous en servir pour caler votre machine à laver qui bouge trop quand elle tourne.

Comme je l’expliquais, cet épisode se place dans le cadre d’une semaine thématique sur le temps organisé par le café des sciences. Si vous souhaitez lire les billets sur le sujet, dans des contextes des plus variés, jetez vous sur la page associée sur le blog dédié du café : http://thema.cafe-sciences.org/articles/category/le-temps/ En fait non, vous n’avez pas le choix, vous DEVEZ les lire ! Vous découvrirez, je suis sûr, plein de choses super intéressantes sur le sujet !

Si vous cherchez LisezLaScience sur internet, vous pouvez retrouver le podcast sur son site web https://lisezlascience.wordpress.com, vous pouvez me contacter sur twitter sur @LisezLaScience , sur la page Facebook associée https://www.facebook.com/LisezLaScience ou encore sur le café des sciences via la page “Nos Blogs” http://www.cafe-sciences.org/nos-blogs/

Concernant le flux, il est accessible sur podcloud http://lisezlascience.podcloud.fr/ (merci les gars!), sur podcastfrance http://podcastfrance.fr/podcast-lisez-la-science et maintenant sur podcastpedia podcastpedia.org/LisezLaScience

Vous pouvez aussi m’envoyer des e-mails à lisezlascience@gmail.com

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble des livres cités sur la liste goodreads associée à ce podcast sur le compte de LisezLaScience. Les livres seront placés sur des “étagères” spécifiques par épisode et ceux de celui-ci sont sur l’étagère “lls-10”

Prochain épisode

On se retrouve très bientôt pour un nouvel épisode sur le livre de Thomas Kuhn “La Structure Des Révolutions Scientifiques”.

D’ici là bonnes lectures à toutes et à tous.

Les références des livres évoqués

  • Le temps (qui passe ?)
    • ISBN : 2227486015 (ISBN13 : 978-2227486010)
    • Auteur : Étienne Klein
    • Nombre de pages : 96 pages
    • Date de parution : 31/01/2013 chez Bayard Jeuness
    • Prix : 12,50€ chez Amazon et à la Fnac
  • Le Temps et sa flèche
    • ISBN : 2081303272 (ISBN13 : 978-2081303270)
    • Auteur : Étienne Klein et Michel Spiro
    • Nombre de pages : 281 pages
    • Date de parution : 27/04/2013 chez Flamarrion
    • Prix : 8,20€ chez Amazon et à la Fnac
  • Les tactiques de Chronos
    • ISBN : 2081223058 (ISBN13 : 978-2081223059)
    • Auteur : Étienne Klein
    • Nombre de pages : 219 pages
    • Date de parution : 12/01/2009 chez Flammarion
    • Prix : 8,20€ chez Amazon et à la Fnac
  • Le facteur temps ne sonne jamais deux fois
    • ISBN : 2081220229 (ISBN13 : 978-2081220225)
    • Auteur : Étienne Klein
    • Nombre de pages : 268 pages
    • Date de parution : 14/10/2009 chez Flammarion
    • Prix : 8,20€ chez Amazon et à la Fnac
  • Discours sur l’origine de l’univers
    • ISBN : 2081270641 (ISBN13 : 978-2081270640)
    • Auteur : Étienne Klein
    • Nombre de pages : 192 pages
    • Date de parution : 13/10/2012 chez Flammarion
    • Prix : 6,00€ chez Amazon et à la Fnac
  • En cherchant Majorana, le physicien absolu
    • ISBN : (ISBN13 🙂
    • Auteur : Étienne Klein
    • Nombre de pages : 170 pages
    • Date de parution : 26/09/2013 chez Des équateurs
    • Prix : 42,00€ chez Amazon et 63,00€ à la Fnac
    • Remarque : je suis très étonné du prix du livre ! Je ne crois pas l’avoir acheté à ce prix-là …
  • Soixante nanosecondes
    • Auteur : Éric Simon
    • Nombre de pages : 303 pages
    • Date de parution : 15/12/2013
    • Prix : gratuit !
  • A quoi sert la science?
    • ISBN : 2227477512 (ISBN13 : 978-2227477513)
    • Auteur : Jean-Marc Levy-Leblond
    • Nombre de pages : 150 pages
    • Date de parution : 28/02/2008 chez Bayard Culture
    • Prix : 9,90€ à la Fnac
  • Le fini et l’infini
    • ISBN : 2227482060 (ISBN13 : 978-2227482067)
    • Auteur : Alain Badiou
    • Nombre de pages : 58 pages
    • Date de parution : 07/10/2010 chez Bayard
    • Prix : 12,00€ chez Amazon et à la Fnac
  • La Monnaie, pourquoi?
    • ISBN : 2227486511 (ISBN13 : 978-2227486515)
    • Auteur : Jean-Claude Trichet
    • Nombre de pages : 68 pages
    • Date de parution : 30/05/2013 chez Bayard Jeunesse
    • Prix : 12,50€ chez Amazon et à la Fnac
  • Flatland: A Romance of Many Dimensions
    • ISBN : 2290054097 (ISBN13 : 978-2290054093)
    • Auteur : Edwin A Abbott
    • Nombre de pages : 125 pages
    • Date de parution : 05/04/2013 chez Editions 84
    • Prix : 3,00€ chez Amazon et à la Fnac
  • The Demon-Haunted World: Science as a Candle in the Dark
    • ISBN : 0345409469 (ISBN13 : 978-0345409461)
    • Auteur : Carl Sagan et Ann Druyan
    • Nombre de pages : 480 pages
    • Date de parution : 25/02/1997 chez Ballantine Books
    • Prix : 12,42€ chez Amazon et 8,93€ à la Fnac (via un vendeur externe cependant)

Vous pouvez retrouver la liste des livres dans goodreads à l’adresse suivante : https://www.goodreads.com/review/list/30797714-lisezlascience?shelf=lls-10

Publicités

2 réflexions sur “LisezLaScience – 10 – Le Temps (qui passe ?) d’Étienne Klein

  1. Pingback: Étienne Klein | Lisez La Science

  2. Pingback: En Bref #3 – Einstein à la plage | Lisez La Science

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s