LisezLaScience – 1 – La Réalité Cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos de Brian Greene

 

 

Aujourd’hui nous allons parler du livre de Brian Greene « La Réalité Cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos ». Nous en apprendrons plus sur les univers parallèles qui émergent des théories physiques en vigueur aujourd’hui.

Sommaire

  • Quelques mots sur Brian Greene
  • Le livre : “La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos”
  • Un livre qui n’a rien à voir
  • Un livre que j’aimerais lire
  • Une Quote
  • Plugs

Un auteur

Brian Greene - Crédit : wired (http://goo.gl/08q3gN)

Brian Greene – Crédit : wired (http://goo.gl/08q3gN)

Tout d’abord j’aimerais présenter l’auteur de ce livre à ceux qui ne le connaîtrait pas encore. Brian Greene est un physicien théoricien américain. Professeur de mathématiques et de physique théorique à l’université de Colombia à New York, il est surtout connu pour ses recherches en théorie des cordes dont il est un des spécialistes mondiaux et pour ses ouvrages de vulgarisation.

Ses écrits les plus connus sont « L’Univers élégant » paru en 1999, « La Magie du Cosmos » publié en 2004 et enfin le livre dont nous allons parler aujourd’hui : « La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos » paru en 2012.

« L’Univers élégant » qui fut publié en 1999 est un ouvrage de vulgarisation de la théorie des cordes. Ce livre était tellement bon qu’il était en lice pour le prix Pullizer en 2000. Il ne l’obtint pas, mais il obtint le Aventis Prizes for Science Books cette année-là. Bon, autant on peut connaître le prix Pullizer, autant l’autre un peu moins. Et bien il s’agit d’un prix décerné par la Royal Society (l’académie des sciences du Royaume-Uni). Soit dit en passant, la liste des nominés et des vainqueurs peut constituer une très bonne source de livres intéressants à lire quand il est question de science !

Le second livre de Brian Greene est un peu une suite au premier et il fut publié en 2004 (2005 pour la version française). Son rôle est de traiter les questions importantes que se sont posés les scientifiques du 21ème siècle dans la suite de leurs illustres prédécesseurs avec l’éclairage de la théorie des cordes.

Ces livres de Brian Greene ont été à l’origine de nombreuses émissions de vulgarisation. On peut par exemple citer l’adaptation du premier livre réalisée en 2004 pour l’émission Nova pour la chaîne PBS et qui fut ensuite adapté sur Arte en 2006 (Ce qu’Einstein ne savait pas encore). Ou encore l’adaptation de « La Magie du Cosmos » en un documentaire au titre éponyme en 2011 toujours sur PBS et qui fut par la suite aussi diffusé sur Arte en 2012.

Ce monsieur Greene est donc un vulgarisateur hors-pair qui n’hésite pas à payer de sa personne pour essayer de faire infuser les grandes idées théoriques de la physique de notre siècle auprès du grand public. A tel point qu’on le retrouve même dans la série The Big Bang Theory. Il y fait une apparition en jouant son propre rôle dans une conférence sur son dernier livre (celui dont nous allons parler aujourd’hui) à laquelle assistent les personnages de Sheldon Cooper et Amy Farrah Fowler.

Un livre

Introduction

Maintenant que nous avons présenté rapidement son auteur, abordons le livre dont il est question aujourd’hui : “La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos”.

Dans ce livre, Brian Greene essaie de donner au lecteur une vue des potentialités qu’offrent les différentes théories physiques possibles en ce qui concerne les univers parallèles. Un accent tout particulier est mis sur ceux issus de la théorie des cordes, Brian Greene étant un des spécialistes mondiaux du domaine. Il va ainsi en tirer un certain nombre de multi-univers potentiels à propos desquels certains esprits chafouins argueront que c’est bien la l’exemple que cette théorie n’est pas complète à cause de la multiplicité de paramètre non encore fixés qui permettent d’aboutir à autant d’univers. Esprits chafouins auquel je ne répondrais pas, je ne suis pas Brian Greene.

Il identifie ainsi neuf types d’univers parallèles qui peuvent émerger des équations qui fondent les théories scientifiques existantes aujourd’hui : univers infini, cosmologie inflationnaire, théorie des cordes, physique quantique ou univers virtuels sont en effet au programme !

Les univers parallèles de la cosmologie

Avec des mots simples, Brian Greene explique comment les théories en vigueur en cosmologie décrit pas à pas les différents possibilités de multi-univers qui émergent. Et comme c’est un spécialiste de la théorie des cordes et qu’elle est prompt à l’apparition de multi-univers, il bien va sûr les décrire. Mais commençons par aborder ceux qui sont issus d’autres théories cosmologiques.

Brian Greene présente ainsi le multi-univers en patchwork qui vient de l’hypothèse d’un univers infini qui se reproduirait dans l’espace en produisant des mondes parallèles, le multi-univers inflationnaire conséquence du modèle qui expliquerait l’homogénéité du rayonnement diffus cosmologique ou encore le multi-univers holographique qui est une application du principe du même nom développé notamment par Stephen Hawking.

Ces types de multi-univers ne sont pas des choses farfelues qui sortent de l’esprit de Brian Greene. On retrouve le premier dans l’ouvrage de Trinh Xuan Thuan nommé « Désir d’Infini », le second qui est aussi parfois appelé réseau d’”univers bulle est par ” peut d’ailleurs être retrouvé illustré au planétarium de Vaulx-En-Velin (près de Lyon) sur une des illustrations de l’exposition dédié à l’Univers. Exposition qui, soit-dit en passant, vaut le coup d’être vue, d’autant plus que le prix n’est vraiment pas très élevé (en groupe cela revient par exemple à 5 euros). Le troisième est l’un des apports à la physique théorique de Stephen Hawking qui le fit entrer dans le panthéon comme corrollaire à la découverte des notions de température et d’entropie pour les trous noirs.

Comme je le disais, Brian Greene aborde aussi les multi-univers qui peuvent sortir de la théorie des cordes. Brian Greene prend d’ailleurs le temps de nous expliquer le but initial de cette théorie : fédérer physique quantique et relativité générale afin de donner le contexte dans lequel les idées qu’il va développer vont aboutir aux types de multi-univers qui da nous présenter.

Il nous parle ainsi du multi-univers des branes qui sont des généralisations des cordes dans des dimensions supérieures dans le cas de l’existence de plusieurs branes, autant d’univers, qui seraient parallèles entre elles. Il nous parle aussi des multi-univers cycliques issus de plusieurs branes de l’univers précédent qui s’entrechoqueraient entre elles provoquants des big bangs.

Il nous parle aussi des combinaisons possible comme par exemple entre ceux issus de la théorie des cordes et de la théorie inflationnaire qui viennent clore la liste des multi-univers issus des théories cosmologiques.

Les autres multi-univers

Brian Greene aborde ensuite d’autres types de multi-univers, mais qui sont ceux-ci issus d’autres théories. Il parle par exemple du multi-univers quantique provenant de l’une des interprétations de la physique quantique fait par Everett sur l’existence dans de multiples univers de tous les résultats possibles auxquels peuvent conduire des mesures.

Il aborde aussi ceux issus de la technologie comme les idées d’univers parallèles comme présenté dans le film Matrix des frères Wachowski ou dans le livre Simulacron 3 de Daniel F. Galouye. Voire même plus largement dans le mouvement cyperpunk de manière générale.

Il finit enfin par un multi-univers vennant du fait que finalement, selon certains points de vue, notre univers n’est que mathématiques. Et comme il n’y a pas de raisons pour que seules les équations qui semblent gouverner le modèle que nous avons de notre univers existassent, tout ce que l’on peut imaginer pour ces équations et leurs paramètres peut exister. Ainsi on peut imaginer autant d’univers que l’on veut finalement, tous existent.

Mon point de vue

Voici un rapide aperçu du contenu de ce livre. Il faut noter que Brian Greene est un très bon vulgarisateur et que la traduction est plutôt de bonne qualité. Ainsi, on ne se retrouve pas à se demander de quoi il est question ou à relire trois fois la même phrase pour arriver à la comprendre. Les sujets abordés sont assez clairs et l’auteur arrive à faire la part des choses entre les informations à communiquer pour la bonne compréhension des sujets pour des néophytes et ce qui est plus complexe et qu’il renvoie aux notes pour ceux qui veulent voir des équations. Et pour comparer, même si je l’ai trouvé intéressant, Frank Close dans “Qu’est-ce que le vide?” ne fait pas état, selon moi, de la même capacité à simplifier le discours pour faire passer son message.

Un autre point intéressant vient de la façon dont Brian Greene aborde les différents types de multi-univers. Il passe nettement plus de temps à parler des multi-univers dont les hypothèses proviennent de la cosmologie et de la théorie des cordes (les cinq premiers) que sur le dernier qu’il appelle le multi-univers suprême qu’il ne semble traiter que par une volonté d’exhaustivité. Il reste aussi assez dubitatif sur le multi-univers quantique qui lui semble difficilement tenable au vu de la prise en compte des probabilités de présence des atomes dont les mesures possibles génèreraient les multi-univers correspondants (dois-je rappeler la position des esprits chafouins ?).

Un dernier point qui m’a un peu chiffonné : la traduction. Non pas que celle-ci soit de mauvaise qualité (je n’ai pas lu la version anglophone et ne saurait donc me prononcer), mais il me semble que la traductrice a du prendre parfois certaines libertés. En tant qu’amateur de la série “The Big Bang Theory”, j’attendais le passage sur les menus de restaurant chinois qu’aborde Brian Greene dans la série lors d’une conférence à laquelle assistent Sheldon et Amy. Et bien rien. À vrai dire, avant qu’il puisse parler de physique quantique je commençais déjà à avoir quelques doutes. Qu’il parle de la Tour Eiffel pour faire des comparaisons; à la limite. Il peut connaître la France et prendre cet exemple. Qu’il parle du gruyère Français : il doit vraiment être amateur de la France quand même … Surtout que je le rappelle, le gruyère est un fromage suisse… et sans trous ! Mais qu’il parle du Big Deal ! Non ! Il doit y avoir meilleure référence quand même. Et d’ailleurs meilleure référence qui puisse parler à des amateurs de science… Mais bon. Ce n’est pas très grave 🙂

Conclusion

Dans l’ensemble : “La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos” est un livre intéressant, agréable à lire et bien écrit malgré les deux trois aspects cités plus haut. Brian Greene est devenu maître dans l’art de décrire avec une grande simplicité les idées qu’il souhaite faire passer. Lire ce livre m’a vraiment donné envie de lire ses autres livres, et d’en connaître un peu plus sur la théorie des cordes.

Je le recommande vraiment pour quasiment tout public. Il n’est vraiment pas nécessaire d’avoir des bases importantes en physique pour comprendre les sujets abordés et les exemples et illustrations donnés par Brian Greene permettre vraiment une très bonne compréhension des concepts abordés.

Un livre qui n’a rien à voir

Commencement du temps et fin de la physique - Crédit goodreads (http://goo.gl/NHlmPI)

Commencement du temps et fin de la physique – Crédit goodreads (http://goo.gl/NHlmPI)

Passons maintenant à une autre rubrique : un livre qui n’a rien à voir! Quand j’ai fini de lire “La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos”, je suis retombé sur un livre que je n’avais pas eu le temps de lire et que j’avais acquis il y a quelques mois. Il s’agit de “Commencement du temps et fin de la physique ?”. Ce livre est en fait le regroupement de deux textes de Stephen Hawking, l’un sur le commencement du temps et l’autre sur la fin des découvertes en physique.

Ok, ce livre n’a pas forcément rien à voir avec les sujets abordés par Brian Greene. Il ne parle cependant pas de réalités parallèles et de multi-univers. Donc c’est bon.

En le lisant, on se rend compte du travail réalisé pendant la vingtaine d’années qui se sont déroulées entre les deux ouvrages. Stephen Hawking aborde notamment la super-gravité N=8 qui était à l’époque une des théories en vogue pour décrire tout l’univers et il aborde aussi le début balbutiant de la théorie des cordes qui forme finalement le coeur du livre de Brian Greene. On se rend compte que la physique, à l’inverse de ce qu’explique Stephen Hawking dans le premier texte, est encore un domaine dans lequel un très grand nombre de découvertes reste à faire et que cela ne risque pas de s’arrêter de si tôt.

Ce livre et la mise en perspective avec celui de Brian Greene me fait aussi penser à ce charme désuet que l’on peut retrouver dans les romans de SF des écrivains des années 50-60. Ces romans, comme ceux de Van Vogt, d’Asimov ou « Simulacron 3 » dont je parlais précédemment, proposent une vision du futur basé sur une extrapolation des connaissances de l’époque. Et ils proposent ainsi une vision des technologies du futur qui ne semblent pas réaliste car les choses ont évolué vers des chemins qu’ils ne pouvaient pas imaginer à l’époque. Dans ces romans, les ordinateurs sont mécaniques et avec un raffinement extrême, les gens accèdent à l’information à travers des sortes de minitel, ou, comme dans le cycle d’Elijah Baley d’Asimov, les passant utilisent des tapis roulants pour aller d’un point à un autre, etc.

Ainsi, même si les informations ne sont pas forcément les plus à jour, ces textes valent la peine d’être lus pour comprendre comment les choses ont pu évoluer et voir le cours que l’histoire a pris d’un point de vue technologique.

Un livre que j’aimerais lire

L'Univers élégant - Crédit goodreads (http://goo.gl/TLTFsF)

L’Univers élégant – Crédit goodreads (http://goo.gl/TLTFsF)

Si je devais maintenant donner un livre que j’aimerais lire, je crois que ce serait « L’Univers Élégant » du même auteur. Comme j’ai pu le dire, sa capacité à vulgariser et rendre simple des concepts complexes donne envie d’en connaître plus sur ses autres ouvrages et notamment celui-ci qui traite de la théorie des cordes. Il donne envie d’en comprendre un peu plus sur ce qui en fait l’une des théories, si ce n’est LA théorie, la plus pertinente aujourd’hui pour décrire le monde qui nous entoure et unifier la gravité et la mécanique quantique.

Quote

One of the wonders of science is that it is completely universal. It crosses national boundaries with total ease.
Brian Greene

Plugs et Liens évoqués

Conclusion

Que vous ayez aimé ou pas, surtout, ne restez pas les bras croisés. Inondez-moi de courrier, de commentaires sur soundcloud, le blog, podCloud, de like – ou pas – de tweets, de retweets, de clin d’oeils, de lapins de pâques, je suis aussi preneur de toute la bibliographie de Stephen Jay Gould si quelqu’un veut s’en débarrasser.

Vous pouvez ainsi retrouver LisezLaScience sur son site web https://lisezlascience.wordpress.com sa page facebook, soundcloud ou podCloud. Vous pouvez aussi me contacter sur twitter sur @LisezLaScience

Vous pouvez aussi m’envoyer des e-mails à lisezlascience@gmail.com

Vous pouvez d’ailleurs retrouver l’ensemble des livres cités sur la liste goodreads associée à ce podcast sur le compte de LisezLaScience. Les livres seront placés sur des “étagères” spécifiques par épisode et ceux mentionnés pendant cet épisode sont dans l’étagère “lls-1”

Prochain épisode

On se retrouve le 11/05/2014 pour un nouvel épisode sur “La SF sous les feux de la science” de Roland Lehoucq.

D’ici là bonne quinzaine à toutes et à tous.

Les références des livres évoqués

  • La Réalité cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos
    • ISBN : 2221109945 (ISBN13 : 9782221109946)
    • Auteur : Brian Greene, Traduction : Célien Laroche
    • Nombre de pages : 509
    • Date de parution : 25/10/2012 chez Robert Laffont
    • Prix : 23,50 € et constaté à 22,33€ chez Amazon ou encore la Fnac
  • L’Univers élégant
    • ISBN : 2221090659 (ISBN13 : 9782221090657)
    • Auteur : Brian Greene, Traduction : Céline Laroche, Préface  : Trinh Xuan Thuan
    • Nombre de pages : 470
    • Date de parution : 08/09/2000 chez Robert Laffont
    • Prix : 23,50 € et constaté à 22,33 € chez Amazon ou encore la Fnac pour la version Broché et 11,70 € en version poche avec un prix constaté de 11,12 € chez Amazon et la Fnac
  • La Magie du Cosmos
    • ISBN : 2070347516 (ISBN13 : 9782070347513)
    • Auteur : Brian Greene, Traduction : Céline Laroche
    • Nombre de pages : 928
    • Date de parution : 20/09/2007
    • Prix : 24,50 € et constaté à 23,28 € chez la Fnac en version Broché et 12,80 € en version poche chez Amazon et la Fnac à un prix constaté de 12,16 €
  • Désir d’Infini
    • ISBN : 2213635110 (ISBN13 : 9782213635118)
    • Auteur : Trinh Xuan Thuan
    • Nombre de pages : 400
    • Date de parution : 15/05/2013 chez Fayard
    • Prix : 21,50 € et constaté à 20,43 chez Amazon et la Fnac
  • Simulacron 3
    • ISBN : 2070395936 (ISBN13 : 9782070395934)
    • Auteur : Daniel Francis Goulaye, Traduction : Frank Straschitz
    • Nombre de pages : 272
    • Date de parution : 30/04/2010 chez Folio
    • Prix : 7,40 € constaté à 7,03 chez Amazon et la Fnac
  • Qu’est ce que le vide
    • ISBN : 2759804208 (ISBN13 : 9782759804207)
    • Auteur : Frank Close, Traduction : Yves Sacquin
    • Nombre de pages : 173
    • Date de parution : 18/11/2010 chez EDP Sciences
    • Prix : 19,00 € et constaté à 18,05 € chez Amazon
  • Commencement du temps et fin de la physique ?
    • ISBN : 2081260719 (ISBN13 : 9782081260719)
    • Auteur : Stephen Hawking, Traduction : Catherine Chevalley, Préface : Alain Bouquet
    • Nombre de pages : 120
    • Date de parution : 11/05/2011 chez Flammarion
    • Prix : 6,10 € et constaté à 5,80 € chez Amazon ou chez la Fnac

Vous pouvez retrouver la liste des livres dans goodreads à l’adresse suivante : https://www.goodreads.com/review/list/30797714-lisezlascience?shelf=lls-1

Publicités

5 réflexions sur “LisezLaScience – 1 – La Réalité Cachée : Les univers parallèles et les lois du cosmos de Brian Greene

  1. Hello hello,

    Puisque tu nous demandes notre avis, voici le mien.

    Le contenu de ce premier épisode est intéressant. Ça donne envie de lire Brian Greene.
    J’avais lu il y a déjà longtemps « Commencement du temps et fin de la physique ? » de Hawking, mais son livre « Une brève histoire du temps » m’avais plus marqué, j’en ai gardé une vraie admiration pour ce physicien.

    Sinon pour la forme, je pense que le podcast pourrait gagner en dynamisme si tu parlais un peu plus fort (à moins que ça soit un choix de ta part ce chuchotement intimiste? 🙂 )

    Une idée, pour faire dans l’originalité, tu pourrais peut-être ne pas faire de quote ! Petite boutade mise à part c’est une très bon idée ce format très court, ça me plait. Bravo et au plaisir d’entendre un nouvel épisode.

    • Bonjour Christophe et merci pour ton retour !

      Je vais testé un autre ton pour le second épisode, tu me diras ce que tu en penses 🙂

      Heureux que celui te plaise en tout cas.

      Concernant le livre de Hawking « Une brève histoire du temps », il se lit vraiment bien, il faudrait peut-être que j’en fasse une revue un de ces jours 🙂

      • Je viens d’écouter le deuxième épisode. Effectivement le ton était bien plus dynamique. Encore un très bon épisode. Vivement le prochain et celui sur le livre de Gleick que j’avais lu aussi il y a plusieurs années 🙂

        Merci

      • Merci Christophe pour ton retour !

        Je testais un ton plus élevé je dirais. Heureux que ce soit la bonne direction 🙂
        Je vais continuer dans cette veine alors ^^

        A très bientôt.

  2. Pingback: Brian Greene | Lisez La Science

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s